Ma transition vers le Make-Up CLEAN

Mon passage vers le make-up clean.

Ma transition est récente, elle date du début de l’année vers février. Je scannée mes produits, make-up, avec une célèbre appli (chose que j’avais toujours refusé de faire jusqu’à maintenant), est comme je mis attendais les notes étaient épouvantable. Bien sûr, cela faisait longtemps que je savais que mon maquillage n’était pas très bon, mais je faisais l’autruche. Oui, avouons-le, nous sommes toutes pareilles.

Je me suis posé la question, tester d’autres produits ou continuer dans mon dénie avec mes marques fétiches ?

Petit aparté, oui, je parle de dénie, puisque cela fait déjà des années que j’essaye de faire « attention » dans mes crèmes visages/corps, gel douche, ou mon alimentation. Mais pour mes cheveux et mon maquillage ce sont les seuls points où je n’étais pas vigilante. Car exigeantes avec le résultat, je pensais naïvement que des produits Clean ne ferait pas l’affaire. Bien sûr, c’est un raisonnement qui ne tient pas la route avec du recule, mais que voulez-vous Rome ne sait pas construites en un jour…

Ma décision était prise, j’allais enfin écouter mon compagnon qui me répète depuis longtemps « arrête avec tes merdes », oui je sais, il ne mâche pas ses mots, c’est pour ça que je l’aime. 😉. Mais par où commencer mon souvenir des produits bio/clean n’était vraiment pas top (10 ans en arrière).

 Directions SEPHORA, NOCIBE et autres, mais les listes à rallonges ainsi que « Phenoxyéthanol », « Parabens », et plus encore, me signifie de passer mon chemin. À ce moment-là par pur hasard je reçois dans ma boite mail une pub pour le nouvel anticerne de chez Yves Rocher à base de bleuet. Dans ma petite cervelle je me dis, le bleuet c’est naturel, Yves Rocher, est branché green me semble-t-il, je devrais y aller faire un tour. Erreur de débutante, aller vous me déclarer, exactement ! C’est juste du « greenwashing » ! Je me suis fait happer par les sirènes du marketing. Je me suis donc lancé le défi de trouver les produits qui me correspondrais, sans substances controversées. 😉

Bon, je vais vous l’avouer de suite, je ne savais pas, si j’allais y parvenir, vu mon taux d’exigences. Mais à cœur vaillant, rien n’est impossible. Oui, je parle comme dans les années 50, on va dire que ça fait partie de mon charme. 😊

Mon test produits Clean/Bio.

Mon premier produit trouvé fut, le mascara « Gypsie » de chez Bo-Ho Green à monoprix pour un prix doux à 14,95 €, compo ultra clean (merci, super appli), et avec une bonne brosse, et un joli packaging en carton très girly. Mais j’attendais de découvrir le résultat, car j’étais plutôt habitué à des mascaras bien plus chers autour de 30,00 €, vu que jamais un petit prix n’avait fait l’affaire (oui, je sais, j’ai fait ma snobinarde). Pour l’utiliser depuis plusieurs mois, j’en suis vraiment ravie. Il me fait une superbe frange de cil épaisse et bien fournie, ne s’émiette pas au cours de la journée comme certains à bas prix. Son seul défaut comme beaucoup de mascara bio/clean est qu’il ne faut pas pleurer ou prendre une pluie battante, puisqu’il coule, mais pour ma part cela ne me dérange pas.

J’ai essayé l’eye-liner de Bo-Ho green à 11,45 €, en noir teinte 01, le bilan est moins concluant, l’applicateur est déroutant assez rigide, on a l’impression d’un croisement entre un eye-liner feutre et liquide. Une fois, passez l’étape de l’application, le résultat est sympa, noire bien profond avec le même résultat qu’un liner liquide, mais au cours de la journée la virgule qu’on met tant de temps à faire, s’efface très facilement. Mais comme cela arrive aussi assez en conventionnel, je suis plus indulgente, en plus celui-ci est à base d’eau ce qui explique ce manque de tenue.

Plutôt ravie de mes premiers achats, je me rends en magasin bio pour essayer le fond de teint, de chez Couleur Caramel, dont j’ai entendu tant de bien, pour ma part il ne me convient pas, je n’ai pas été fan de la texture à l’application ni de la couvrance.

J’ai trouvé mon bonheur sur le site « mon corner B », qui propose des produits cosmétiques maquillage, soin, du corps, visage et cheveux… milieux de gamme à haut de gamme clean voir certifié bio, ce qui fait un équivalent SEPHORA en moins prise de tête, car tout est certifié clean. J’ai donc arrêté mon choix sur le Fond de teint skin equal en teinte Ivory Pink pour 33,00 € et sur l’anticerne teinte latte 25, 20,00 €, le tout de chez Madara cosmétique, parce qu’ayant la peau sèche à déshydratées, c’est celui qui avait l’air le plus me satisfaire. On en conviendra, choisir un fond de teint sur internet ce n’est pas évident, mais le site nous aide vraiment, il existe même des échantillons à commander selon les marques.

Le fond de teint Skin Equal de Madara est véritablement top, son flacon pompe, en verre dépoli est aussi beau que pratique. J’adore sa formule hydratante, avec de l’aloe vera, de l’acide hyaluronique et plein d’autres, qui offre vraiment un effet seconde peau toute la journée, je n’ai pas l’impression de porté un fond de teint. Moi qui ai toujours eu tendance à avoir de petites zones de sécheresse sur la peau, avec mon ancien fond de teint, celui-ci me change complètement. Pour commencer j’ai réussi à trouver la bonne couleur, ce qui contribue à faire un teint parfait, sa couvrance modulable, de moyenne à haute, aide dans un second plans. J’ai pu venir chargée, les parties les plus problématiques s’en avoir un effet de matière, son côté très lumineux est la cerise sur le gâteau. Pour l’anecdote quand j’ai changé de fond de teint, mon chéri penser que je ne porter plus de fond de teint ni d’anticerne, il me disait waouh ton teint t’a fait quoi ? Ce qui m’a fait rire, car quand je lui ai révélé la supercherie, il était étonné de l’effet ultra naturel. Clairement, je regrette de ne pas l’avoir trouvé plutôt. Par contre la première fois qu’on l’applique cela peu dérouter, comme il donne un effet extrêmement huileux, mais pas de panique finissez votre make-up comme à l’accoutumer, l’effet huileux disparaît pour laisser un super effet Glowy, pour ma part je ne le poudre quasiment pas.

L’anticerne de chez Madara est très lumineux ce qui permet vraiment d’illuminer le regard, en revanche j’ai plus de mal à trouver la bonne couleur j’ai dû prendre le honey 35 pour mélanger les deux et obtenir teinte exacte, ce qui n’est pas très grave, car l’été arrive et je vais bientôt avoir juste besoin de mon anticerne, le honey 35 sera parfait seul à ce moment-là. Par contre pour les personnes qui ont des cernes prononcés il peut ne pas être assez couvrant. Son applicateur en pinceau mousse est très pratique pour l’application.

Le dernier produit que j’ai acheté est la poudre de soie de chez Couleurs Caramel, en teintes 11. Je l’aime beaucoup, elle a un fini transparent et soyeux, ce qui évite d’avoir le teint extrêmement matte, qui n’est pas à mon goût, elle ne marque pas de zone de sécheresse, son point positif est qu’il en faut vraiment très peu. Son point négatif, son packaging peu pratique pour ne pas en mettre partout.

En conclusion, j’ai bien débuté ma transition, reste à continuer de remplacer mes produits au fur et à mesure. Puisque, j’ai encore des palettes pas clean, mais les jeter pleines ne serait pas très écolos.

J’espère que cet article vous a plu, promis j’ai déjà commandée d’autres produits dont je vais me servir quelque temps avant de vous faire un retour pour avoir un vrai ressentie.

 À Bientôt pour un prochain article, en attendant on se retrouve sur les réseaux 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s