Mes derniers achats Couleur Caramel!

Mes derniers achats Couleur Caramel!

Le correcteur multi-usage.

Après des mois d’amour avec mon anti cernes de chez Màdara cosmétics, je suis obligé de lui faire des infidélités, oui, j’ai deux coquards sous mes yeux, est malheureusement il ne suffit pas. Malgré mon contour des yeux, mon roller de jade, et même ma mixture spéciale yeux ( je vais en parler dans un prochain article promis ;-)), rien n’y fait, bon la réponse est simple comme bonjour, je manque de sommeil, je ne sais pas pourquoi, mais lui aussi à décider d’être infidèle et me laisse seul dans mon lit avec mes pensées (sérieux, ce n’est pas les meilleurs pour passer une bonne nuit :-D). Bref, me voilà donc à la recherche d’un nouveau meilleur ami pour la vie, je ne vais pas vous cacher en conventionnelle, je me tournerais vers le « boiing » de chez Benefit qui est fabuleux, ne nous mentons pas. Mais je suis passé du côté lumineux depuis plusieurs mois, pas la peine de céder au côté obscur de la force 🤣. Après quelques recherches, je décide de me tourner vers le correcteur anti-cernes de chez Couleur Caramel en teintes 07 beige naturel, car étant encore légèrement bronzé, il sera parfait, et surtout il est un peu orangé ce qui est parfait pour annuler le bleu de mes cernes.

 Le produit nous promet un correcteur multi-usage, hydratant, une couvrance maximum des cernes et poches, et même d’illuminer certaines zones du visage. Je l’ai eu pour 12,90 €, ce qui est plutôt raisonnable pour la quantité de produits, je sais déjà d’avance qu’il va me durer longtemps. De plus, son packaging est en carton, donc parfaitement recyclable.

Ma première impression n’est pas au top, je le trouve trop gras pour mon contour de l’œil, la couvrance serait au résultat si le produit pouvait s’accrocher correctement à la peau, sûrement le fait qu’il soit trop gras. Il m’est difficile de moduler le produit puisque celui-ci fait directement un excès de matière. Durant la journée il migre et va dans mes minuscules ridules que je n’avais jamais vues avant ce produit 😞, impossible de le replacer au doigt discrètement. De plus, il marque les zones de sécheresses au bout de quelques heures.

Deuxième tentative, mais cette fois je poudre mon contour de l’œil avant de l’appliquer et entre chaque couche, toujours le même résultat en fin de journée. 

Je l’ai appliqué au doigt, au pinceau plus ou moins gros, combo des deux, rien à faire il ne tient pas. 

Cela fait un mois maintenant que je m’acharne tous les jours à trouver comment le faire tenir, avec un rendu convenable, la seule façon que j’ai trouvée est avec une peau nue, sans fond de teint est sur une peau fraîchement huilée (bizarre pour un produit que je trouve trop gras🧐), j’arrive à l’étaler joliment que dans ce cas-là, mais la couvrance n’est toujours pas au rendez-vous, et bizarrement il marque systématiquement les zones de sécheresse. 

Le mascara Backstage.

Le second produit dont je voulais absolument vous parler, est le mascara Backstage de chez couleur caramel, cela fait plusieurs mois maintenant que je l’ai, même si j’aime le « Gypsy » de chez Boho Green, celui-ci je l’adore tout autant, son prix est de 14,50 €, ce qui reste abordable pour un mascara, en termes de composition il contient de l’huile d’argan, ainsi que de l’eau de rose de damas, pour protéger les cils, sa brosse en silicone permet d’allonger les cils, il est possible de mettre deux couches sans que cela fasse paquet. Son noir est assez intense comme j’aime, et surtout sa matière ne sèche pas au bout de deux mois, il reste fluide comme au départ, j’ai adoré cet été le combiné au « Gypsie » que je mettais en premier, effet frange de faux cil garantie, avec effet œil de biche à l’appui.

En conclusion,

J’adore le Backstage de chez couleur caramel, qui me fait de super cils allongés jusqu’en fin de journée, sans paquets, et sans s’émietter. Et je suis plus que mitigé sur le correcteur, je déteste jeter un produit, surtout quand j’ai trouvé une couleur parfaite, j’espère trouver enfin une solution pour avoir un rendu correct toute la journée, si vous connaissez le produit et que vous avez des astuces n’hésitez pas je suis preneuse ;-).

À bientôt, 

J’ai acheté un roller facial en Quartz….

J’ai acheté un roller facial en Quartz….

Si vous avez déjà lu mes articles précédents, vous avez pu constater que j’ai tendance quelquefois à céder aux sirènes du marketing ( oui, je peux être un esprit faible…). Cette fois, ils m’ont encore eu, avec le rouleau en Quartz rose. Je ne sais pas si vous en avez entendu parler, mais c’est un petit ustensile indispensable pour avoir une belle peau (selon les publicitaires), il peut être en quartz rose, en Jade, en améthyste ou même en onyx, le but est de trouver la pierre qui correspond à votre peau et qui serait lui révélé tout son éclat…

J’ai donc fini par perdre la raison et acheter ce magnifique objet en quartz rose ☺️. Car j’adore le rose et surtout cette pierre (oui, je choisis les pierres comme une jupe ou une paire d’escarpins, on ne juge pas!), l’objet se présente avec deux rouleaux de chaque extrémité, un petit pour les cernes, aile du nez et un plus grand pour le reste. On ne va pas se mentir quand je l’ai acheté, j’ai eu l’impression de passer au niveau supérieur, en termes de beauté! J’avais hâte de l’essayer et d’avoir une peau superbe pour dire à tout le monde “ oui, c’est grâce à mon rouleau de quartz rose, tu ne connais pas?”. OK, c’est prétentieux 🤣, mais qui n’a jamais rêvé de faire partir des gens dans le secret une fois dans sa vie, lever la main ? 

À QUOI ÇA SERT?

Le site “Le roller de Jade” indique : “Le quartz rose est l’une des pierres de guérison les plus attrayantes. Elle aide à réduire les tensions et le stress dans le corps, à apaiser l’anxiété et à augmenter l’amour de soi. Ce qui est essentiel pour une peau nette et lisse”, sur d’autres sites j’ai pu lire qu’il allait révéler l’éclat et le glow naturel de la peau. OMG, vite prenez mon argent, cet accessoire est fait pour moi! Maintenant qu’on est plus intimes je peux vous l’avouer, je suis une grande anxieuse devant l’éternel, et ne parlons même pas de l’amour de soi… .

COMMENT BIEN UTILISER LE ROLLER?

Ravie de cette nouvelle trouvaille, je me suis empressée de tester le soir même ma nouvelle trouvaille, bon au premier abord je ne sais pas trop comment m’y prendre, je regarde vite fait quelques tutos, me décrivant comment s’en servir, c’est facile au final. Le passage du rouleau est assez agréable sur la peau, il y a un côté rafraîchissant. Si vous avez envie vous aussi d’essayer, il faut appliquer votre sérum et faire pénétrer celui-ci avec le roller.

– Commencez au milieu du visage et roulez vers l’extérieur sur les joues.

– Allez vers les sourcils et roulez vers le haut sur le front.

– Déplacez-vous sous la lèvre inférieure et roulez vers le bas sur le menton.

Même principe pour les zones plus délicates et les endroits difficiles à atteindre, mais cette fois-ci on utilise le plus petit rouleau.

Bon, on ne va pas se mentir, l’utilisation est assez longue puisque le produit pénètre plus lentement. 

EN CONCLUSION,

J’ai répété l’opération tous les soirs ( oui, c’est trop long à faire tous les matins, même si le côté frais est agréable), la différence n’est pas au rendez-vous, je n’ai pas vu l’éclat ou même le glow naturel. Le froid produit par les pierres couplé à l’action de massage permet de décongestionner en cas de besoin ( si placé au réfrigérateur, ou endroits frais). Mais ayant la chance de ne pas avoir de poches ou de souci d’yeux gonflés (sauf après une nuit difficile 😉), je n’en ai donc pas l’utilité, sauf peut-être en déco sur mes photos instagram. 

Voilà pour cet article, j’espère que vous avez passé un bon moment, à bientôt avec de nouveaux tests, j’en ai plein encore en réserve 😉.

J’ai testé l’huile de brocoli!

J’ai testé l’huile de brocoli!

Je suis ravie de revenir après une toute petite pause 😉 qui m’a permis de tester de différentes choses.

Cette semaine, je vous parle de l’huile de brocoli, vous avez bien vu du brocoli ou plus exactement des graines de brocolis.

Honnêtement, l’univers de la beauté naturelle me fait découvrir chaque jour, de nouvelle chose, et j’adore ça ! Revenons à notre sujet, il y a quelques mois en surfant sur les réseaux sociaux j’ai lu pléthore d’articles au sujet de cette huile miracle pour les cheveux bouclés, j’ai donc voulu tester.

C’est quoi l’huile de brocoli?

Commençons par le commencement 😉, huile de brocoli quèsaco ? Comme mentionné plus haut, l’huile est obtenue par pressage à froid des graines. Et si vous vous posez la question, l’odeur est la même, on va se l’avouer, elle n’est vraiment pas glamour.

Elle a des propriétés de conditionneur naturel, comparable aux silicones, ce qui facilite le démêlage, et d’apporter douceur et brillance aux cheveux, tout en éliminant les frisotis.

Mais c’est aussi une remarquable huile pour la peau, avec une excellente source nutritive qui est indiquée pour les peaux sèches et inconfortables ayant tendance aux rougeurs. Son indice comédogène est de 1, ce qui est peu comédogène. Elle est riche en vitamines C, K, et A, ce qui permet de régénérer les cellules de l’épiderme, et de protégé la peau des agressions extérieures.

Huile de brocoli top ou flop?

Voilà pour le cour théorique 😉. Pour ma part, je l’ai principalement utilisé pour mes cheveux. Ayant les cheveux qui ont tendance à boucler, elle me semblait idéale, et pleine de promesses. Mais je ne peux pas dire que j’ai vu toutes les promesses indiquées. Premièrement, c’est une huile assez grasse, il faut vraiment en mettre peu, 2/3 gouttes suffisent (bien sûr, tout cela dépend de votre masse et longueur), sinon vous risqué de vous retrouver avec un effet gras toute la journée (niveau style on a vu mieux😉). Deuxièmement, je n’ai pas noté de vraie différence avec une autre huile végétale sur mes cheveux. Alors je sais que beaucoup de personnes l’adorent pour ma part elle ne m’a pas donné envie de la racheté quand j’aurais fini le flacon. Je pense qu’elle peut convenir pour quelqu’un qui ne fait aucun soin à côté et qui aurait besoin d’apporter de la brillance, nutrition et gainage.

Mais récemment, je lui ai trouvé un second usage 😊. Je ne sais pas vous, mais moi actuellement avec le port du masque j’ai plusieurs problématiques, la plus importante est le tiraillement et l’inconfort dû au dessèchement de ma peau qui s’installe au niveau des joues (j’ai l’impression que le masque aspire toute l’eau de ma peau). Je me suis souvenue que justement les propriétés du brocoli pourraient peut-être m’aider donc après mon rituel hydrations et nutrition de ma peau je mets 2/3 goutes dans mes mains que j’applique sur les zones concernées. Le fait qu’elle soit plus grâce elle prend plus de temps à rentrer dans ma peau et forme vraiment une barrière protectrice, elle me soulage aussi de l’inconfort. Par contre pas de panique, l’odeur ne reste pas sur la peau 😉

En conclusion même si cette huile est conseillée pour les cheveux, pour ma part je l’ai pleinement apprécié pour ses vertus au niveau de la peau. Et vous l’avez-vous déjà essayé ? J’aimerais beaucoup avoir votre retour à ce sujet.

À bientôt, 

Que vaut la marque Kure Bazaar?

Que vaut la marque Kure Bazaar?

Aujourd’hui, je vais vous parler des vernis de la marque kure Bazaar. Comme vous l’aurez compris j’adore le monde de la beauté et tout ce qui y gravite, le vernis n’y échappe pas, j’ai même eu une période ou je me suis expérimenté à beaucoup de fantaisie sur mes ongles ! Mais, il a quelques années, j’ai voulu me tourner vers des vernis moins agressifs, pour ma santé. J’ai donc essayé de trouver une marque qui allie une composition plus saine, et une tenue impeccable avec de belles couleurs. Ce qui n’est pas toujours gagné avec des vernis green. 

La marque, Kure bazaar, nous assure une formule jusqu’à 85 % d’origine naturelle à base de pulpe de bois, coton, maïs, pomme de terre et blé. Ce qui permet de réduire les composants issus de la pétrochimie, cela en fait une des meilleures marques sur le marché green. Les produits sont disponibles à la vente sur internet, mais aussi dans plusieurs boutiques un peu partout en France. Elle offre un large panel de couleurs, avec plus de 90 couleurs, et tous les indispensables à une bonne manucure.

Un flacon contient 10 ml pour un prix de 16 €, ce qui les rend un peu plus chers que certains vernis sur le marché.

Concernant la tenue, la promesse est là, le vernis tient plusieurs jours sans problème, avec une couleur profonde. L’application se fait facilement, le pinceau est précis, et la couvrance parfaite dès la première couche. Mes deux bémols sont, le bouchon du flacon qui se désolidarise après quelques utilisations (ce qui donne un surbouchon), et le top coat qui effrite mon vernis si je le pose en finitions dès le lendemain. Hormis cela, j’aime beaucoup cette marque qui offre beaucoup de nuances dans les couleurs. Pour la dépose, c’est tout aussi simple, un dissolvant doux, et le tour est joué.

En conclusion, la marque kure Bazaar a fait en sorte de réduire les composants pétrochimiques, tout en gardant les propriétés attendues, tenue et belle couleur. Pari gagné !    

À bientôt,

MAQUILLAGE BOHO GREEN.

MAQUILLAGE BOHO GREEN.

Je suis vraiment incurable ! J’ai encore craqué pour du maquillage sur le site de la marque Boho Green, et je n’ai pas fait les choses à moitié, j’ai pris toutes leurs palettes de maquillage, un joli blush, un magnifique fard Burgundy, et un crayon turquoise pour les yeux ! Un bon gros craquage !

Mais je suis satisfaite de mes achats ! Les palettes sont vraiment incroyables, avec de sublimes couleurs. Je vais tous vous détailler avec les différents swatch.

Avant de tous vous décrire, voici quelques infos, sur Boho Green. Vous l’aurez deviné, rien qu’avec leur nom, c’est une marque certifié bio, et même labélisé Slow cosmétique.

Mes tests produits.

Je vais commencer par mon coup de cœur, le blush Peach de la collection Shell à 12,50 €. C’est une magnifique couleur pêche qui tire sur le corail, en mat, avec un léger rendue lumineux. Ce que j’apprécie, c’est qu’il ne marque pas les zones de sécheresse, honnêtement c’est mon produit de l’été, je m’en sers aussi en fard à paupières, pour un make-up frais et léger, parfait pour la saison !

Les palettes Gypsy sont elles aussi super, elles ont un prix raisonnable de 29,99 €! Et, j’adore leur packaging en bois, qui sont rechargeables !

La Gypsy palette Bohemian Artist à des tons chauds, dans les bruns, orangé, qui pour moi est parfait pour faire de super smocky. Elle se compose de 3 fards mats (2 neutres et un brun), et de 5 irisés.

La Gypsy palette Earth, est dans les tons nude, rosé. C’est ma préférée pour le quotidien. Elle aussi a 3 fards mats et 5 irisés.

La Gypsy palette Travel, est composée de teintes nude, mais aussi de plus osé, comme un sublime fard vert émeraude, ou un rouge bordeaux. Sa particularité est qu’elle a 8 fards irisés.

J’aime beaucoup ces palettes, surtout les fards irisés, je reproche juste que certains fards mats sont un peu trop poudreux. Mais je suis satisfaite dans l’ensemble.

Mon second produit fétiche est le fard mat 157 Burgundy à 8,95 €, je suis littéralement tombé en amour de ce fard. Il est très pigmenté, ce qui me permet de m’en servir aussi bien en liner, qu’en fard classique. J’aime aussi qu’i ne soit pas trop poudreux. Son packaging est comme le blush en carton.

Le dernier produit est ma petite déception, le crayon pour les yeux 05 turquoise à 6,10 €, qui est quasiment inexistant quand on le pose sur les paupières. Le crayon est trop sec pour pouvoir s’en servir correctement.

Bilan de ma commande.

Comme vous pouvez le constater, je suis dans l’ensemble ravie de mes produits. Le point vraiment positif de cette marque, est son rapport qualité prix, surtout quand ils sont certifiés bio, voir vegan sur certains produits. 

J’aimerais connaitre votre retour sur cette marque. Ou un conseille pour me servir de mon crayon trop sec.

À bientôt.

Vêtements de seconde main.

Vêtements de seconde main.

Je ne sais pas, si vous pensez comme moi, mais il y a quelques temps de cela, quand on me parlait de vêtements d’occasion, je visualisais les vieilles friperies avec des articles démodés ne sentant pas toujours bon ( oui, j’ai déjà eu le loisir d’explorer ces lieux). 

Ou bien le pull donné d’une amie qui ne lui va plus. 

Et comme tout le monde j’adorais faire les boutiques à la recherche du look idéal, je me refusais donc à acheter de l’occasion pour mes vêtements et chaussures ,alors que cela fait des années que j’ai adopté le principe pour les livres!

Pourquoi commencer?

Tout simplement , pour une question d’argent. Car même si je donne beaucoup de vêtements, ont à toujours des vêtements qu’on a payé assez cher, et faut pas se mentir, ça ne nous enchante pas de les donner. 

Donc à force d’entendre parler de Vinted ( le marketing aura ma peau😊) , j’ai décidée de tenter le coup, pour vendre certains habits, en me disant que je n’avais rien à perdre.

Et très rapidement j’ai vendu mes articles. Mais l’effet secondaire, c’est d’avoir envie d’acheter . Oui, le site est bien fait, et on à envie de  refaire sa garde robe à petit prix. Car contrairement à ma  première idée reçue, il y a plein de fringues, accessoires et chaussures sympas, et même avec des étiquettes ( Qui n’a jamais acheté et puis laissé dans le placard?).

Je me suis finalement , laissée prendre au jeu.

Vêtements de seconde main.

Je ne sais pas, si vous pensez comme moi, mais il y a quelques temps de cela, quand on me parlait de vêtements d’occasion, je visualisais les vieilles friperies avec des articles démodés ne sentant pas toujours bon ( oui, j’ai déjà eu le loisir d’explorer ces lieux). 

Ou bien le pull donné d’une amie qui ne lui va plus. 

Et comme tout le monde j’adorais faire les boutiques à la recherche du look idéal, je me refusais donc à acheter de l’occasion pour mes vêtements et chaussures ,alors que cela fait des années que j’ai adopté le principe pour les livres.

Pourquoi commencer?

Tout simplement , pour une question d’argent. Car même si je donne beaucoup de vêtements, ont à toujours des vêtements qu’on a payé assez cher, et faut pas se mentir, ça ne nous enchante pas de les donner. 

Donc à force d’entendre parler de Vinted ( le marketing aura ma peau😊) , j’ai décidée de tenter le coup, pour vendre certains habits, en me disant que je n’avais rien à perdre.

Et très rapidement j’ai vendu mes articles. Mais l’effet secondaire, c’est d’avoir envie d’acheter . Oui, le site est bien fait, et on à envie de refaire sa garde robe à petit prix. Car contrairement à ma première idée reçue, il y a plein de fringues, accessoires et chaussures sympas, et même avec des étiquettes ( Qui n’a jamais acheté et puis laissé dans le placard?).

Je me suis finalement , laissée prendre au jeu.

J’ai donc depuis cet hiver, fait plein de bonnes affaires. En passant du dernier jeans Zara neuf avec étiquette à moins de 10€, au super blouson en cuir rose de chez NAF NAF à 35€ (oui, il avait 2-3 saison, mais un perfecto ne se démode jamais 😉) , surtout quand la propriétaire ne la jamais mis car c’est un cadeau, et qu’il est de la mauvaise taille!

Je pense que Vinted ( ou autre ) , est arrivé au bon moment, Je m’explique, il est arrivé au moment où je commencé à remettre en question mon mode de consommation, il suffit de regarder la garde-robe de beaucoup d’entre nous, pour s’apercevoir qu’on n’en met même pas la moitié , et que l’autre soit on ne l’aime plus, ou elle ne nous va plus!

Je vais vous faire une confidence, j’en ai marre de faire les magasins. J’ai l’impression de perdre mon temps et mon argent dans des choses, dont je pense avoir besoin à tout prix, mais qui au bout de quelques mois, ou quelques semaines finiront dans la moitié que je n’aime plus. 

J’ai donc revue mon mode de consommation, je n’achète que si vraiment j’en ai le besoin ou une véritable envie ( oui, pas toujours facile😉), mais surtout mon premier réflexe et de regarder du côté de l’occasion (vinted pour ma part), et seulement si je ne trouve pas, alors je me tourne vers le neuf. 

Mon porte-monnaie me dit merci. Oui j’ai fais les calculs, j’ai vendue pour 135€ d’articles qui ne me plaisait plus, et je me suis refais une micro garde-robe, avec blouson en cuir, deux paires de chaussures ( dont une paire d’escarpins neuve de chez san marina), un jeans, un jolie haut, un petit pull, un petit short trop mignon pour l’été, et même un livre pour un total de 115€!  je vous laisse faire un rapide calcul, mais en boutique cela m’aurait coûté bien plus. Le plus dingue dans tout ça , c’est que la plupart des articles étaient neufs, avec les étiquettes dessus. 

Je vais vous faire une autre confidence, le seul article neuf que j’ai acheté se trouve être une jolie paire de sandales, sur laquelle j’ai totalement craquée lors d’une vente privé. Car oui, personne n’est parfait! 😆

Mon avis sur l’occasion à complètement changé, je passe mon temps à dire à mon entourage « regarde donc sur Vinted, tu trouveras sûrement ce que tu cherches ». Je pense qu’ils doivent en avoir marre!

J’adore le fait de pouvoir acquérir des vêtements à moindre prix alors que je n’ai pas toujours la possibilité de me les offrir en neuf.

De plus,apporter ma contribution au bien être de notre planète ,en consommant responsable et en limitant mon impact environnemental m’apporte une certaine satisfaction quand on sait que l’industrie textile est l’une des plus polluante.

Et vous , vous avez testé le seconde main, un avis? 

À bientôt,

DIY: DÉODORANT NATUREL

DIY: DÉODORANT NATUREL

Mon déodorant naturel, fait maison.

Je ne sais pas pour vous, mais depuis toujours je suis à la recherche du déo parfait, qui soit efficace, sans sel d’aluminium, sans alcool, et sans matières controversées. Bref, c’est quasiment, mission impossible en grande surface, soit ils sont efficaces, mais pas trop trop clean, ou l’inverse. Et si vous me suivez, vous savez que cette année j’ai fait beaucoup de changements (et ce n’est surement pas finie 😉), j’ai donc voulu trouver aussi une autre solution pour mes aisselles. J’étais sur le point d’acheter un déodorant type BEN & ANNA, ou LES P’TIT PRODIGES, quand je suis tombé sur une recette à faire soit même super facile, publié par BRUT, et cerise sur le gâteau j’avais tous à la maison. Donc ni une ni deux, let’s go, j’ai essayé. 

Pour la recette, il nous faut donc :

  • 2 cuillères à soupe d’huile de coco
  • 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude
  • 1 cuillère à soupe de la fécule de maïs
  • 1 cuillère à soupe de beurre de Karité, il est facultatif, mais si l’on a la peau sensible comme moi, c’est un plus.
  • 1 contenant de 50 ml (pour moi se sera un ancien pot de crème hydratante en verre, qui est parfait)

Avant de commencer, veillez à bien désinfecter le plan de travail, ustensiles, et votre contenant.

Ensuite, il nous suffit de mélanger le tout, perso, je le fais avec une fourchette c’est plus pratique.

Et seconde astuce, je fais légèrement fondre mon huile et mon karité au bain-marie, pour que ce soit plus facile à travailler.

Une fois que vous avez obtenu une pâte homogène, c’est prêt ! Reste plus qu’à verser dans votre petit pot, et de le mettre au réfrigérateur pour qu’il prenne bien. 😉👌

Voilà le résultat!

En conclusion.

Comme vous pouvez le constater, cette recette est vraiment très simple, et ne prend que quelques minutes.

Pour l’application rien de compliqué, on s’en sert comme d’une crème. Pour ma part, je le laisse au frigo, car il peut vite faire très chaud chez soi quand on habite, comme moi, dans le Sud. Mais rien ne vous y oblige 😉.

Honnêtement la première fois que je l’ai fait je ne m’attendais à rien en particulier, mais hormis le fait que c’est un peu déconcertant au début de se crémer les aisselles, avec une texture granuleuse (dû au bicarbonate), chéri et moi on l’a très vite adopté. Il est vraiment efficace. Plus efficace que mon ancien déodorant, la Maison verte, ou même les Sanex. Chéri, le trouve aussi efficace même si un peu moins pour lui, par rapport à certains conventionnels pour homme, mais cela lui convient. Surtout que là en termes de test on ne pouvait pas faire mieux, nous sommes en plein été, avec des températures élevées. Je viens donc de nous refaire un pot, car il est top, et ne m’irrite pas (oui, j’avais un peu peur). Après il ne faut pas se mentir, mon déo sent l’anis, dû au beurre de karité qui à cette odeur anisée naturellement. Je pense que j’essayerais peut-être de mettre des huiles essentielles pour parfumer, même si je me suis habitué à cette petite odeur anisée.

J’espère que ça va vous donner l’envie d’essayer, et que vous me partagerez vos impressions 😊.

À très bientôt,

AU SECOURS, J’AI 30 ANS

AU SECOURS, J’AI 30 ANS

J’ai 30 ans!!!

C’est officiel, je viens de fêter mes 30 glorieuses années ! Oh mon dieu ! Je me souviens qu’enfant, mon ambition ultime été d’être une magnifique trentenaire working-girl. Ce n’est vraiment pas banal comme rêve, merci les séries américaines, montrant ces femmes de 30 ans qui avaient une vie tellement cool. Je ne sais pas vous, mais ces derniers mois, j’ai prié tous les Dieux possibles pour pouvoir espérer avoir un peu de rabe. Bon comme vous pouvez le constater ça n’a pas fonctionné. J’ai pris conscience de mon âge, tout simplement comme nous toutes, en me regardant dans le miroir, le premier cheveu blanc, que j’ai arraché évidemment. Le début des premières rides… Et bien sûr le teint moins frais, par rapport à 10 ans en arrière, quand juste un coup de mascara me suffisez, à être prêtes. Oui, c’est là que les prières interviennent.

Mais pourquoi donc ai-je si peur d’avoir 30 ans ? Le plus drôle dans tout ça, c’est que j’ai vécu une partie de ma vingtaine, comme si j’en avais déjà trente. Les habits sérieux, pour le travail sérieux, oh, mon dieu ! Ces fringues me font paraître 10 ans de plus, tout ça pour sembler crédible, aux yeux du monde.

OK, Boomer!

Je ne sais pas pour vous, mais moi je n’arrête pas de comparer les filles, qui ont environ mon âge, pour savoir si je fais plus jeune. Que c’est ridicule, ça me rappelle ma mère à l’approche de ses 50 ans, qui nous demandait, tout le temps, à mes sœurs et moi « rassurez moi, je ne fais pas aussi vielle qu’elle ? » On aime se réconforter, comme on peut. 😉 Je pense qu’on a toutes et tous un cap à passer que ce soit 30, 40 ou même 50. Perso, je ne suis pas aidée par ce qui me sert de petites sœurs, on a une bonne décennie d’écart, pourtant j’ai le droit à « OK Boomer » à tout va, merci, j’apprécie beaucoup. Je ne me sens pas vieille après tout ça. Surtout quand je retrouve de vieilles lettres échangées avec mes amis, enfants, et que ses charmantes créatures se prennent un fou rire « Oh mon dieu, vous étiez à l’âge de pierre, internet vous ne connaissiez pas ? ». Eh bien, oui. J’ai connu les mots qu’on se faisait passer à l’école ou par la poste, la trilogie du samedi (team Phoebe), MSN (vive les wizz qui te freeze l’écran), les cassettes vidéo et audio, les baladeurs CD antichocs 30sec… Bref, je suis fière d’avoir vu tout ça !

Je pense qu’on a du mal à avaler la pilule, tout simplement, car on prend conscience qu’on vieillit (moment philosophique de l’article 😊), et que notre vie et notre jeunesse ne sont pas éternelles. Enfin pour ma part c’est tout à fait çà. Vive la mini déprime qui s’en suis, quand tu le réalises. Mais nous ne sommes pas non plus aidés par notre société, qui veut qu’à 30 ans on soit raisonnable, casé, avec un ou plusieurs enfants, une belle maison et pour couronner le tous un bon poste qui rend fier notre entourage. Oui, c’est bien connu que sans cela, on va être malheureux comme les pierres, et tomber en dépression… Vous savez quoi ? J’ai réalisé, que mes 30 ans été le moment de vivre enfin pleinement ma vie, j’ai donc quitté mon boulot respectable et bien payé (mais que vas-tu faire ? Tu avais un bon de train de vie ?) pour trouver ce qui me fait vibrer. Oui, car si je dois bosser jusqu’à 70 ans je préfère faire des trucs qui me donnent envie de me lever, le matin et l’ambition de conquérir le monde ; oui, j’aime voir grand, ce n’est pas un défaut, enfin je ne crois pas 😉. Mais avant de subjuguer le monde, je veux le connaitre et le découvrir. Malheureusement, ça va attendre encore un peu le temps que cette pandémie se calme.

Comme vous l’aurez compris, j’ai eu un peu de mal à l’accepter, mais bon c’est fait maintenant (oui, oui, rassure-toi), et je vais vous faire une confidence, j’essaye de faire des choses qui m’ont toujours fait peur, car il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompe jamais !

J’adorerais savoir comment vous l’avez vécu ou comment vous le vivez ?

 À très vite,

Routine CHEVEUX

Routine CHEVEUX

Ma routine cheveux 100 % naturelle.

Si vous avez lu mes premiers articles, vous savez que ces derniers mois j’ai changé beaucoup de chose dans ma vie. Et notamment ma routine cheveux, à vrai dire, ç’a été un des premiers changements. Depuis des années, je cherche les produits miracles, qui vont me faire les plus beaux cheveux, les plus doux et les plus brillants. J’ai souvent mis une petite fortune dedans ; ma maman étant coiffeuse, j’ai généralement écouté ses conseils, sur les produits.   Mais depuis quelques années, mes cheveux se sont affinés, perte de cheveux, et plus de boucle, coiffage de plus en plus compliqué. Alors que depuis bébé j’ai toujours eu les cheveux très bouclés, je ressemblais même à un mouton.  😊 J’ai donc voulu trouver une nouvelle routine qui me permettrait dans un premier temps d’appliquer moins de substance controversée sur mon cuir chevelu, et de réduire les déchets par la même occasion

Le shampoing

Finis les shampoings L’Oréal, John Frieda, Kérastase et compagnie, je suis passé sur un shampoing solide, après un premier essai peu concluant, j’ai trouvé mon shampoing. Un shampoing pour cheveux abimés, secs et colorés, de la marque, les savons de Joya. Il est composé de beurre de karité, d’huile d’argan, d’huile d’avocat, d’huile de pracaxi et de phytokératine qui renforce la structure du cheveu. Une mousse onctueuse s’échappe du galet quand je le passe sur mes cheveux, il se rince très rapidement, ne décape pas mon cuir chevelu, et est très facile d’utilisation. Cela fait plusieurs mois que je l’utilise et j’en suis amoureuse. Le galet me dure environ 2 mois, j’ai les cheveux qui m’arrivent au milieu du dos, et mon chéri s’en sert aussi au quotidien. Son prix est de 7,50 €, ce qui me fait économiser des sous à l’année, puisqu’habituellement j’achetais un flacon toutes les 3 semaines.

L’après-shampoing

Je poursuis naturellement avec mon après-shampoing solide, les savons de Joya, qui est nourrissant et démêlant. Son prix est de 9,90 €. En therme d’ingrédients, il contient notamment, du beurre de cacao, de l’huile de ricin, de la phytokératine, de la protéine de riz et de la protéine B5. La durée est d’environ 4 mois. Il est top, mais ne mousse aucunement, donc plus compliqué à appliquer. Personnellement, je passe le galet sur toutes mes mèches, puis je démêle mes cheveux avant de rincer ce qui permet de bien répartir le produit (enfin la plupart du temps, quand la flemme n’est pas de la partie 😉).

Hydratation & nutrition

Une fois le lavage des cheveux effectué, et avant le séchage, j’applique de l’Aloe Vera sur toutes mes longueurs en redéfinissant mes boucles (ou en scrunchant pour les initiés😉). L’Aloe Vera permet l’hydratation du cheveu, cela peut aussi se faire en retouche entre les shampoings si vous avez les cheveux vraiment secs.

Je répète ensuite la même opération avec une serviette microfibre, pour enlever le maximum d’eau. Puis séchage à l’air libre ou au diffuseur si je suis pressée.

Je finis le tout par une huile cheveux, ou végétal pour sceller l’hydratation et les nourrir (car oui l’huile nourrit, elle n’hydrate pas). Pour ma part ? J’utilise de l’huile de Jojoba.

Bain d’huile

Une à deux fois par mois, j’effectue un bain d’huile avant mon shampoing avec de l’huile de coco ou d’avocat, voir les deux. Que je laisse habituellement poser toute la journée. Ce qui me donne un super effet wet, car oui généralement cela fait 5 jours que je n’ai pas lavé mes cheveux, on est donc en bad hair day 😊. Et puis l’huile de coco ça sent tellement bon, j’ai toujours l’impression que je suis dans un endroit paradisiaque au bord de l’eau (oui, j’ai le droit de rêver, cela ne fait pas de mal 😉). Par contre, le bain d’huile peut-être compliqué à retirer, selon le shampoing utilisé, 2 voire 3 shampoings peuvent être alors nécessaire.

En conclusion, cette nouvelle routine à changer mes cheveux, ils se sont d’abord transformés en matière toute douce, et brillante, puis ils se sont remis à boucler, chose qui était devenue vraiment très rare, même en appliquant des tonnes de masques conventionnels. Ma mère, qui avec le Covid ne m’avait pas vue depuis plusieurs mois, a même cru que j’avais bouclé mes cheveux avec un fer à boucler, la dernière fois que je l’ai vue. Non juste des cheveux qui ont séché tout seuls, et qui font leur vie tranquillement. J’ai pu aussi remarquer récemment que mes cheveux s’étaient vraiment épaissis, en passant de fins à épais sur la repousse (je précise que mes cheveux s’étaient vraiment affinés avec les années, je ne suis pas né avec des cheveux tout fins). Malheureusement, je ne sais pas sur l’épaississement des cheveux si c’est lié à ma nouvelle routine ou à mon changement de régime alimentaire qui est arrivé quasiment en même temps.

J’espère que cet article vous a plu, je vous dis à bientôt avec un nouvel article.

Je suis devenue végétarienne.

Je suis devenue végétarienne.

C’est quoi être végétarienne?

Si un jour on m’avait dit que je deviendrais végétarienne, j’aurais rigolé, moi qui adore le saucisson ou une bonne entrecôte au restaurant, oui il faut se l’avouer, c’est vraiment délicieux.

Avant de commencer une petite précision, je ne mange pas de viande, et de poisson. Je fais cette précision, car souvent on a tendance à penser qu’un végétarien mange les produits de la mer. J’ai moi-même une cousine qui depuis 20 ans se réclame végétarienne et qui mange énormément de poisson et autres produits de la mer. Pour être exact, elle est pesco-végétarienne, ce qui ne rentre pas dans les cases du régime végétarien. J’ai envie de dire « on s’en fiche » chacun fait avec ses envies et ses convictions.

Le principe premier du végétarien est donc de ne manger aucune chair animale. En Occident, nous sommes généralement ovo-lacto-végétarisme, la branche la plus courante du végétarisme, qui mange donc des œufs et des produits laitiers, à ne pas confondre avec le végétalisme qui est le fait de ne manger aucun produit issu de l’animal, donc ni œuf, produits laitiers ou miel. Voilà, pour cette précision. Pour ma part, je suis donc (pour l’instant) ovo-lacto-végétarienne 😊.

Mais pourquoi suis-je devenue végétarienne alors ?

J’ai donc pris la décision d’arrêter la viande et autre au 31 décembre 2019, pour pouvoir commencer mon nouveau défi au 1er janvier 2020. Ce qui m’a permis de passer le capte, c’est le documentaire vu sur Netflix « the game changers » (https://www.netflix.com/fr/title/81157840), qui explique très bien pourquoi notre corps est fait pour manger des végétaux est non de la viande, biens sur il y avait certaines chose que je savais déjà grâce au coach sportif Erwann Menthéour qui dans son livre que j’ai acheté il y a quelques années, « Et si on arrêtait de se mentir », nous apprend que nous sommes des êtres dotés d’intestins d’herbivores.

Ma décision a donc été motivée pour deux raisons, la première, pour que mon corps aille mieux, la seconde pour l’aspect responsable, je m’explique. L’agriculture consacrée à l’élevage représente les 2/3 des terres agricoles dans le monde, sans parler de l’émission des gaz à effet de serre des élevages bovins.

Bien sûr, je ne suis pas en train de dire que tout le monde doit arrêter de manger de la viande et des produits laitiers, justes que nous devons le faire de manière, plus responsable 😊

Cela fait donc 6 mois que je suis passée végétarienne, et bien je vais vous faire une confidence, ça me va très bien !

Je pensais que la viande me manquerait, pour l’instant ce n’est pas le cas. Honnêtement, cet été va être ma mise à l’épreuve, avec les barbecues et apéros en famille, mais je suis confiante, je vais réussir.

Le plus difficile fut bien sûr le début, le temps d’adapter ma cuisine pour avoir mon apport de protéine. Les protéines sont très présentes dans les légumineuses, les noix, le blé, le riz, le quinoa, le tofu (même si moi je n’en mange pas 😉) et bien d’autres. Mais là où j’ai de la chance, c’est que je mangeai plutôt sainement, avec très peu de produits transformés, j’ai juste ajusté quelques recettes. Si cela vous intéresse, je serais ravie de partager quelques recettes avec vous. Et j’ai fait goûter mes petits plats, et à l’unanimité les plats sans viande sont aussi bons. Mon chéri qui a fait ce changement avec moi préfère même certains plats végétariens au traditionnel. Mais pour lui, l’idée du flexitarien l’enchante bien, il n’est pas contre un peu de viande à un barbecue entre amis ou autre.

Honnêtement, après je ne peux pas vous dire si le fait d’être devenue végétarienne m’a amélioré la santé. Puisque j’ai changé énormément de choses en même temps pour savoir si c’est dû à une chose précise ou un ensemble. Ce qui est indéniable c’est la digestion, beaucoup plus rapide et moins incommodante, ainsi que d’une vitalité plus présente. Après pour mes cheveux qui depuis des années étaient très fins, je me suis rendu compte qu’ils se sont significativement renforcés sur la pousse. Ils ont même épaissi, et cela correspond, à peu près, à 6 mois de croissance. Évidemment, je ne peux pas vous garantir que ce soit lié qu’à cela, puisque j’ai changé toute ma routine cheveux, que je vous décrirais dans un prochain article.

J’espère que ce témoignage vous a plus, je voulais vraiment aborder avec vous ce sujet pour vous faire comprendre, pourquoi ce changement dans mon alimentation. Je vous ferais un point dans 6 mois pour voir où j’en suis.

À bientôt.